samedi 9 mars 2013

VERNISSAGE

































(super-genius vulgaris)


7 mars 2013- 6 avril 2013




PLAN DE COUPE D’UN GRAFFEUR

Bip-Bip et Coyote, c’est comme une histoire d’amour entre deux aimants qui ont la même polarité. Rien n’y fera. On le sait déjà, Coyotte ne parviendra jamais à son but. Alors, laissons-le nous dévoiler par quel plan machiavélique il dessinera encore et encore son échec, victime de lui-même. Ceci nous rappelant allègrement le cauchemar de Sisyphe, les mécaniques du cartoon en prime. Parce que la majorité des stratagèmes pensés par Coyote exemplifient les rouages de la machine à fiction des studios américains (voire de Acme Corporation).


Nowe est fasciné par la ténacité de Coyote. Peut-être parce que, comme lui, il a essayé de creuser des « trous » dans le réel. Un mur peint est un tunnel pour Bip-Bip alors que quelques secondes plus tard, quand Coyote tente de le traverser, c’est un mur peint, presque réellement peint. Nowe, lui, n’est presque plus graffeur. Il a grandi inéluctablement. Le mur peint n’est plus l’entrée du monde qu’il fréquentait autrefois, bombes à la main. Le Bip-Bip qu’il fût jadis a muté, saisissant l’absurdité du but et de la reconnaissance.


Pour cette exposition, il choisit de nous montrer quelques plans des folles machines de Coyote. Comme si il tentait de nous dire que dans notre monde, Bip-Bip ne ferait pas long feu. Il reprend une ancienne technique appelée cyanotype avec laquelle il produit des « blueprint » (plans techniques qui servaient à décomposer, de plan et de coupe, les objets techniques afin d’en comprendre le fonctionnement). Seulement ici, la logique de la machine est surréelle. On ne sait pas bien si il s’agit en effet d’un progrès technique. Nowe nous invite poétiquement à reprendre le flambeau de Coyote.


Comme si ces machines technologiques pouvaient être des matrices à repenser notre monde et ses réalités. Comme si nous étions prêts à accepter la contre-performance. Comme si Coyote avait la capacité de s’adapter à un monde avec ou sans gravité. Comme si il existait. Et il existe…


Texte par Pierre Gaignard

Straat Galerie
15 rue des bergers
13006 Marseille
www.straatgalerie.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire